Latest Event Updates

Protégé : Compte-rendu du BN du 27 octobre 2017

Posted on

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Compte-rendu du bureau de Section du 10 novembre 2017

Posted on

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Copie du système états-unien. Paris-Saclay ou l’université à deux vitesses

Posted on

 » Paris-Saclay « , c’est le délire des grandeurs technocratiques. Tant de spéculations sur cette improbable  » Silicon Valley  » made in France depuis que Nicolas Sarkozy a lancé le projet en 2008 ! L’idée bancale a pourtant séduit la haute-administration et les responsables politiques, à droite comme à gauche. Le concept qui sous-tend l’opération est simple : regrouper les établissements les plus prestigieux de la région parisienne afin de les associer aux branches R&D des entreprises (EDF, Thalès, etc.) et des start-ups dans la perspective bankable de l' » économie de la connaissance  » et, surtout, de placer une  » marque  » cocorico dans le classement de Shanghai.

Lire l’article

Protégé : Compte-rendu du conseil de section du 16 octobre 2017

Posted on Updated on

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Compte rendu de l’AG du 22 septembre 2017

Posted on

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Pouvoir d’achat dans la Fonction publique : La CFDT combative et non résignée

Posted on

La CFDT a participé le 06 novembre à midi au rassemblement devant le ministère de l’Économie et des Finances.
Avec les autres organisations syndicales elle a refusé de siéger au Conseil Commun de la Fonction Publique qui devait examiner les projets de décrets de compensation de la hausse de la CSG et les modalités d’application du report d’un an du PPCR qui toucherait 4,4 millions d’agents.

Ces décrets représenteraient une nouvelle perte de pouvoir d’achat des agents qui s’ajouterait à la nouvelle hausse des cotisations retraites début 2018. C’est inacceptable

Lire l’article

Le réquisitoire d’Alain Fuchs quittant le CNRS

Posted on

Mais quel est donc ce syndicaliste virulent ? Qui écrit, à propos du CNRS : «Les années 2010-2017 ont été continuellement difficiles pour la recherche sur le plan budgétaire (…)», alors que Nicolas Sarkozy comme François Hollande n’ont cessé de prétendre faire de la recherche une priorité nationale ? Qui assène : «Le niveau d’emploi global du CNRS a donc baissé au cours de ces années(…)», précisant même «le niveau d’emploi global a baissé au CNRS de quelque 10 % en dix ans (…). » Pourtant, même un enfant de dix ans sait que, pour trouver plus, il vaut mieux être plus à chercher.

Lire l’article

F. Vidal à News Tank : « J’ai sollicité un petit nombre de personnalités pour la présidence du CNRS »

Posted on

Le prochain président du CNRS sera nommé début 2018. J’ai les idées claires sur la feuille de route mais s’agissant des personnes ce sera à un jury de m’éclairer. J’ai par contre sollicité un petit nombre de personnalités. Je sais que leurs candidatures permettront de faire mûrir la réflexion du gouvernement sur le CNRS, la science et son organisation », affirme Frédérique Vidal, ministre de l’Esri, à News Tank, le 31/10/2017.

Laurent Berger : «Les syndicats sont mortels, comme les partis politiques»

Posted on

Dans une interview à «Libération», le leader de la CFDT critique les ordonnances, s’inquiète de la faible mobilisation des salariés et craint une disparition du syndicalisme face à un gouvernement qui cherche à contourner ses représentants.

Syndicats : Crise d’identité sociale

Posted on

ÉDITORIAL

Crise d’identité sociale

  Par Laurent Joffrin pour Libération

ÉDITO

Comme les civilisations dans l’aphorisme de Paul Valéry, nous savons désormais que les syndicats sont mortels.  C’est en tout cas un orfèvre qui le dit, Laurent Berger, leader de la première formation française, la CFDT.   On a du mal à le croire : malgré leur faible nombre d’adhérents, traditionnel en France (moins de 10 % de syndiqués en moyenne, soit 90 % de non-syndiqués), les syndicats gardent dans les élections professionnelles une forte représentativité, supérieure, par exemple, à celle des partis politiques aux dernières législatives.  Ils sont les interlocuteurs obligés des pouvoirs publics et, surtout, tout salarié en difficulté avec son entreprise, même s’il les a négligés pendant toute sa carrière, se tourne vers eux pour le défendre.  Ce sont les méthodes de lutte, la stratégie, qui créent une crise d’identité.  L’échec de la protestation contre les lois Pénicaud, qui succède aux déconvenues rencontrées dans le combat contre le projet El Khomri et, surtout, à la défaite en rase campagne dans la bataille de la réforme des retraites, malgré la mobilisation de millions de manifestants, montre que la protestation à la française, défilés de rue nombreux assortis de débrayages plus ou moins massifs, a fait long feu. Elle n’a, en tout cas, donné aucun résultat tangible depuis une dizaine d’années. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si, dans le secteur privé, c’est le syndicat le plus rétif aux grandes démonstrations, la CFDT, qui arrive désormais en tête dans les scrutins d’entreprises, devant la CGT, plus radicale. Berger préconise de privilégier la discussion à la base, entreprise par entreprise, négligeant peut-être le fait que la manifestation, droit constitutionnel, est un élément clé de l’identité sociale française. Mais il est clair que les modes de recrutement, de formation, d’action au jour le jour, doivent radicalement changer.
Sauf à laisser au Medef un boulevard.