Month: juillet 2016

Protégé : Compte-rendu du Bureau de section du 7 juillet 2016

Posted on Updated on

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Enseignement supérieur et recherche : Revendications du Sgen-CFDT sur l’agenda social

Posted on Updated on

logo_sgen_cfdt_2013
Le 6 juillet, le directeur de cabinet de la ministre de l’Éducation nationale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Bernard Lejeune organise une réunion avec l’ensemble des organisations syndicales représentatives.

A cette occasion, Bernard Lejeune annoncera les conclusions des discussions entamées en avril 2016 sur l’agenda social. Pour le Sgen-CFDT, première organisation syndicale dans l’Enseignement supérieur et de la Recherche (ESR), ces annonces doivent être à la hauteur des attentes des personnels. Des questions aussi importantes que celles de la mobilité géographique, la formation initiale des enseignants chercheurs, les régimes indemnitaires, les rémunérations devront impérativement trouver des réponses précises et ambitieuses.

Tout au long des discussions, la CFDT, première organisation syndicales de l’ESR, s’est voulue constructive en apportant des propositions précises.

  • le droit pour tout personnel de l’ESR de bénéficier comme tous les agents de la fonction publique, d’une mobilité géographique
  • a mise en place d’un mouvement en deux temps permettant de traiter en premier les priorités légales rapprochement de conjoint, situation de handicap.
  • une réelle transparence dans l’attribution des primes et une convergence des montants versés entre les filières ingénieurs, techniciens et administratifs
  • un travail de repérage des emplois occupés par des contractuels mais pourtant reconnus par tous comme permanents afin de permettre la “cdisation” ou la titularisation immédiate et sans concours des agents concernés.
  • la mise en place d’une formation initiales des enseignants chercheurs aux missions d’enseignement, pilotée par les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), avec un allègement du temps d’enseignement.
  • un plan de revalorisation des rémunérations des personnels comme cela a été le cas pour les personnels de l’Éducation nationale.

Pour la CFDT, la situation des maîtres de conférence doit retenir tout particulièrement l’attention du ministère. Avec 1646 euros net mensuel, le salaire des débutants est ridiculement bas pour un recrutement à bac + 8, tout comme par ailleurs le taux d’accès au corps des professeurs d’université. La CFDT a insisté tout au long des discussions sur la nécessité absolue de voir aboutir ses principales revendications.

Lire l’article 

 

Mort programmée du Conseil scientifique de l’INSERM

Posted on Updated on

inserm.fr

Le PDG veut avoir un Conseil scientifique dont il puisse maîtriser le fonctionnement en totalité.

Voir texte intersyndical :  Lettre intersyndicale 05 07 2016-1-2

Congrès Ordinaire de l’Union Départementale CFDT de la Moselle : mardi 15 Novembre 2016

Posted on Updated on

image001

Congrès Ordinaire

de l’Union Départementale CFDT de la Moselle

mardi 15 Novembre 2016 à 9 h 00

Salle des fêtes de MITTELBRONN

(rue St Augustin Schoeffler)

GIPA 2016 : le simulateur de calcul de la CFDT

Posted on Updated on

150px-Logo_CFDT_2012La CFDT Fonctions publiques vous propose un simulateur pour calculer votre GIPA

Lire l’article

INRIA : Mutualisation (projet OptIn), déclarations et avis des instances, texte de synthèse du centre de Nancy

Posted on Updated on

logo-inria-institutionnel-couleurNote diffusée à tout le personnel INRIA sur la liste destinée aux représentants du personnel :

Bonjour à tous,

Les organisations syndicales de l’Inria (Sntrs-Cgt, Sncs-FSU et Sgen-CFDT) désapprouvent la politique actuelle de la direction concernant :
– la réduction drastique des postes d’ITA,
– le projet de mutualisation tel qu’il est conduit.
Cette politique découle de coupes budgétaires gouvernementales dans la Fonction Publique en général et dans la Recherche publique en particulier au profit de la recherche privée (à travers le Crédit Impôt Recherche), mais la direction de l’Inria a sa part de responsabilité dans les choix effectués pour notre institut.

Ces choix mettent en danger l’équilibre des services, la santé des agents et le fonctionnement même de notre institut.

Dans les instances nationales, vos représentants, à l’unanimité, se sont récemment exprimés dans ce sens. Les textes sont repris en fin de message et les liens sont ici:

– Déclaration faite au CTI du 21 juin 2016

– Avis du CNHSCT du 23 juin 2016
Nous continuerons à porter votre voix, mais nous ne pouvons agir sans vous !
Dans un prochain mail, nous vous proposerons un Pad afin que vous puissiez vous exprimer librement et nous faire part de vos remarques, inquiétudes, espoirs, propositions.


À Nancy, cela a permis une synthèse dans un document (joint à ce message) envoyé au directeur du centre.

Les prochaines échéances concernant OptIn sont :

– 7 juillet : séminaire des groupes de travail
– 20 juillet : groupe de travail du CNHSCT
– 8 septembre : séance de travail du CNHSCT
– 12 septembre : CNHSCT exceptionnel
– 20 septembre : CTI

Travaillons ensemble pour préparer ces étapes !

Les organisations syndicales de l’Inria, Sgen-CFDT, SNCS-FSU, SNTRS-CGT.
Voir Synthèse : NANCY_MUTUALISATION

Texte de l’intervention du secrétaire général du Sgen-CFDT Recherche EPST au CA du CNRS du 23 juin 2016

Posted on Updated on

logo sgen epst

 

Intervention du Sgen-CFDT Recherche EPST au Conseil d’Administration du CNRS du 23 juin 2016

 

Le Sgen-CFDT Recherche salue ce rapport d’activité qui reflète la qualité du travail des agents du CNRS.

Cependant, il faut aussi s’assurer du maintien de l’attractivité du cnrs et des métiers de la recherche.

Au-delà des aspects budgétaires et  financiers des activités de recherche sur lesquels il faut rester vigilant, il faut aussi être bien conscient du phénomène insidieux qui se propage au travers du décrochage des rémunérations des agents des EPST.

  • Tout d’abord, la mise en œuvre du  nouveau régime indemnitaire des Ingénieurs et Techniciens (Rifseep) qui pouvait améliorer sensiblement leurs primes est bloquée et manifestement reportée au-delà de la date initiale du 1er janvier 2017 et peut-être abandonnée tout simplement.
  • Il y a aussi l’accord relatif à la modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations (PPCR) que la CFDT a négocié et signé. Elle s’est  investie et a obtenue des améliorations importantes.

En particulier, la carrière des professeurs des écoles (de la petite section de maternelle, aux grands du cm2) et des professeurs certifiés peut atteindre maintenant l’échelon hors échelle A et celle des professeurs agrégés atteint dorénavant la hors échelle B.

C’est bien entendu une reconnaissance légitime, juste et méritée du métier d’enseignant dont on ne peut que se féliciter mais il faut souligner que ces carrières sont maintenant beaucoup plus favorables que celle des chargés de recherche qui n’atteint pas la hors échelle A et celle des Directeurs de Recherche de 2ème classe qui n’atteint pas la hors échelle B.

 

J’ajoute que la moyenne d’âge de recrutement des chargés de recherche au cnrs est de 33 ans et demi et celle des Directeurs de Recherche est de 44 ans et demi alors que les concours de professeurs du 1er et second degré sont accessibles dès 25 ans.

 

Qui va accepter, après de brillantes études, de sacrifier 10 ans de précarité pour une carrière dévalorisée ? Certes les chercheurs sont des passionnés de leur discipline mais ils ont aussi droit à un salaire correct, à faire vivre une famille et à assurer leurs vieux jours comme tout le monde.

 

Des négociations pour les personnels de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche doivent normalement s’ouvrir à l’automne mais on est sûr de rien, compte tenu de l’ampleur des réformes et des financements nécessaires.

 

Dans un contexte mondialisé, ultra compétitif et par définition à l’avant-garde scientifique, il faut absolument revaloriser immédiatement la carrière des chercheurs et des ingénieurs des EPST sous peine d’une fuite des cerveaux généralisée et massive. Le Sgen-CFDT continuera à s’employer sans relâche à défendre les intérêts des agents des EPST dans le cadre du PPCR.

Yannick Bourlés

Paris Michel-Ange le 23 Juin 2016

Protégé : Notes informelles du Conseil syndical du 30 juin 2016

Posted on Updated on

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :