Actualités : Que retenir ?

PPCR : Les nouvelles grilles et les reclassements des C et B sont enfin publiés !

Posted on Updated on

minilogofinancesLes premiers décrets d’application du protocole PPCR pour les agents des catégories B et C de la Fonction publique d’Etat sont enfin parus au Journal officiel daté de ce jour.

Ces textes concernent la conversion d’une partie des primes en points d’indice, revendication ancienne de la CFDT, les reclassements ainsi que les gains de points d’indice des agents de catégorie B et C.

Le décret PPCR pour les agents C

Le décret PPCR pour les agents B

Agence Bibliographique de l’Enseignement Supérieur (ABES) : ça va mal!!! Lettre intersyndicale

Posted on Updated on

logo

Lettre ouverte intersyndicale (Sgen-CFDT, Snasub-FSU, Sntrs-CGT) en date du 29 avril 2016.

L’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur (ABES) est un opérateur majeur de l’information scientifique et technique (IST) en France, au service de l’ensemble du réseau des bibliothèques de l’enseignement supérieur et de la recherche. Parmi les missions qu’elle assure, on peut citer le catalogue SUDOC, l’achat de ressources documentaires numériques en licence nationale, la gestion du portail theses.fr et le portage du projet de Système de Gestion de Bibliothèque mutualisé (SGBm).

Lire l’article

Elections des sections du Comité National de la Recherche Scientifique – Tableau des élus au 1er tour – CNRS

Posted on Updated on

CNRSfr-Q

Le dépouillement du 1er tour des élections du Comité National s’est tenu le 11 mai 2016.

le second tour aura lieu le 18 mai et le Sgen-CFDT Recherche ESPT présentera 49 candidats.

Tableau des élus Sgen-CFDT Recherche EPT :  19 élus (10 DR, 4 CR, 5 PR)

Les 50 premières mesures de simplification de l’enseignement supérieur et de la recherche

Posted on Updated on

stock-photo-45159072-pensive-female-student-in-classroomEn lisant cet article, qui concerne principalement l’Enseignement supérieur et la Recherche, on trouve parmi ces 50 mesures, la numéro 19 qui stipule :

  • MESURE 19 : Recours à la visioconférence dans les procédures de recrutement desI.T.R.F : BÉNÉFICIAIRES • Établissements d’enseignement supérieur • Personnels • Candidats

    AUJOURD’HUI • Les oraux d’admissibilité ou d’admission liés au recrutement d’ITRF supposent que le jury ainsi que les candidats soient présents physiquement dans un seul lieu lors de l’audition.

    DEMAIN Le recours à la visioconférence évite aux candidats d’avoir à se déplacer lorsqu’ils résident loin du lieu des épreuves et permet de réduire les coûts liés à la prise en charge par l’administration des frais de déplacement. Une modification des décrets portant statuts des personnels ITRF permettra de recourir à la visioconférence

     

    Agenda Entrée en vigueur effective à partir des concours 2018.

A quand pour le recrutement dans les EPST ? A suivre donc…

Lire l’article

Pour le Sgen-CFDT : les économies ne se font pas sur les conditions de travail des personnels !

Posted on Updated on

logo_sgen_cfdt_2013Communiqué de presse n°53 du 27 avril 2016

Les élus Sgen-CFDT ont décidé de ne pas siéger aujourd’hui, mercredi 27 avril au Comité Technique Ministériel de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CTMESR) qui doit donner son avis sur les moyens de décharges pour les membres des Comités Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail des établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Déjà, lors de la dernière réunion du CTMESR le 12 avril 2016, le Sgen-CFDT, comme l’ensemble des organisations syndicales, avait voté contre le projet de texte présenté par la DGRH (CP n° 52 du 15 avril 2016). En effet, il ne prévoyait pas, comme le permet la réglementation en vigueur, de prendre en compte les spécificités de certains sites – en particulier la dangerosité – et donc les risques encourus par les personnels qui y travaillent : chimiques, nucléaires, etc.

Malgré nos interventions, la DGRH n’a pas fait évoluer le texte dans le sens de nos demandes. Elle ne s’est pas non plus donné les moyens d’organiser une concertation qui devrait également associer les membres du CHSCT MESR pour leur expertise.

Le Sgen-CFDT ne participera donc pas au CTMESR et demande l’ouverture de discussions.

Fédération Sgen-CFDT

47-49 Avenue Simon Bolivar
75950 PARIS Cedex 19
Tel. : 01 56 41 51 02 & 06 42 20 18 81

 

Protection des lanceurs d’alerte : signez la pétition !

Posted on Updated on

150px-Logo_CFDT_2012  La CFDT et dix-sept autres organisations de la société civile, dont Transparency International, appellent à signer une pétition visant à protéger les lanceurs d’alerte. La France se prépare à adopter une loi contre la corruption, c’est une opportunité unique, disent-elles.

Pour ces organisations, le projet de loi relatif à la transparence, la prévention de la corruption et la modernisation de la vie politique dite loi Sapin 2 offre une véritable opportunité dont il faut se saisir. Aujourd’hui, le texte proposé ne répond pas aux exigences d’une bonne protection des lanceurs d’alerte. Cette pétition prend donc tout son sens afin de peser sur les parlementaires. Ces derniers ont là une occasion de protéger ceux qui aujourd’hui se retrouvent isolés et dépourvus de soutien alors qu’ils ont, à leurs risques et périls, agi dans l’intérêt de tous.

Lire l’article

Congrès fédéral 2016 du Sgen CFDT

Posted on Updated on

image

Présentation générale du Congrès du Sgen-CFDT

Les 32 syndicats de la fédération des Sgen-CFDT seront réunis en congrès du 23 au 27 mai à Aix les Bains. Ce rendez-vous, tous les quatre ans, rassemble environ 200 délégués et une petite centaine de membres de l’appareil fédéral et du Conseil fédéral.

Lire l’article

ASA : autorisations spéciales d’absences au titre d’activités ou informations syndicales au CNRS

Posted on Updated on

CNRSfr-QLes Délégués régionaux ont reçu une lettre de la DGDR (Direction générale déléguée aux ressources) ayant pour objet la gestion des crédits d’heures pris au titre de l’article 16 du décret 82-447 du 28 mai 1982.

Cette autorisation d’absence est conditionnée à une convocation-mandat de l’organisation syndicale, présentée par l’agent à son responsable hiérarchique au moins trois jours à l’avance. Elle précise la durée de l’absence sollicitée, exprimée en journée ou demi-journée au minimum.

Circuit de validation :

  • il passe via Agate, dont les unités auront fait activer par son gestionnaire le type d’absence “absence syndicale” pour que l’agent puisse y déposer ses demandes d’autorisation d’absence.
  • L’agent dépose sa demande en sélectionnant le type d’absence “absence syndicale” sur son calendrier et un des valideurs syndicaux déterminés par son syndicat. Les valideurs de notre syndicat sont le secrétaire général Yannick Bourlès et la chargée des affaires générales : Malika Hémery.
  • Le valideur syndical procède à la vérification et la validation de la demande.
  • La demande est soumise à la validation du responsable hiérarchique de l’agent.
  • Tout refus du responsable hiérarchique invoqué au titre des nécessités de service doit être dûment motivé.

Risques Psycho-Sociaux, les cadres aussi sont concernés !

Posted on Updated on

150px-Logo_CFDT_2012

Depuis la publication de l’accord dans la fonction publique sur la Qualité de Vie au Travail, la question des RPS et des cadres est souvent envisagée sous l’angle unique de leur responsabilité dans les RPS encourus par les salariés qu’ils encadrent.

Par contre, la question des risques psycho-sociaux reste quasiment taboue quand il s’agit de travailler sur ceux dont sont victimes les cadres dans la fonction publique, en partie dans l’Education Nationale.

Lire l’article

RIFSEEP ITRF et ITA : pour une convergence des régimes indemnitaires

Posted on Updated on

150px-Logo_CFDT_2012Communiqué de presse commun du 4 avril 2016

Le Sgen-CFDT, le SNPTES, l’UNSA ITRF.BI.O, A&I et sup’recherche, majoritaires au CTMESR,  s’inquiètent de la mise en place du nouveau régime indemnitaire, RIFSEEP,  des ITRF et ITA et demandent au MENESR de piloter politiquement ce dossier, qui ne relève pas d’une simple opération technique, et d’entendre leurs revendications. Faute de quoi, elles seraient contraintes d’appeler les personnels à se mobiliser pour faire entendre leurs voix.

Les organisations mentionnées ci-dessus rappellent que la mise en place du RIFSEEP dans l’ensemble de la fonction publique a pour objectifs annoncés de faciliter la convergence des régimes indemnitaires en les rendant enfin transparents.

Pour les ITRF et les ITA, la mise en place du RIFSEEP doit en particulier permettre  un rapprochement, par le haut, des indemnités perçues entre ces deux filières. Il serait inacceptable que les deux filières ne soient pas traitées conjointement, et avec cet objectif de convergence. Mais il serait tout aussi inacceptable que les propositions de montants indemnitaires que formulera le MENESR soient éloignées de ceux obtenus par la filière de l’AENES. Un effort particulier a été consenti pour les personnels de l’administration centrale. Il doit être étendu aux personnels des établissements de l’ESR et des services déconcentrés.

Par ailleurs, le cabinet du MENESR a relayé une demande d’exemption de l’application du RIFSEEP aux ITRF et ITA auprès de la DGAFP. Dans l’attente d’une réponse, les négociations ont été stoppées. Les organisations signataires de ce texte exigent une réponse rapide à cette demande afin que, si elle s’avérait négative, les négociations puissent reprendre au plus vite. Il ne serait pas positif pour les personnels de travailler ensuite dans l’urgence, pour une application prévue pour le 1er septembre 2016.

Lien